L’introspection : un état naturel

L’INTROSPECTION : UN ETAT NATUREL

L’introspection est notre état naturel grâce et par lequel nous prenons connaissance de nous-même et du monde qui nous entoure. La perception sensorielle n’étant qu’un cas particulier qui ne diffère pas par sa nature, mais uniquement par son objet, de l’introspection méditative.
L’introspection est une méthode de connaissance de soi par soi, la seule que nous disposons, chère aux romanciers, aux philosophes, aux mystiques et aux poètes. Les plus grands sages : Epicure, Lao-Tseu, Bouddha, Confucius et beaucoup d’autres, nous ont prouvé sa valeur.
Si les neurosciences, et en particulier les neuropsychologues physicalistes, la rejettent abusivement d’un a priori négatif et non sérieusement argumenté comme non pertinente, ce n’est pas tant qu’elle ne produit pas de résultats, mais qu’admettre ne serait-ce que sa réalité comme un fait, serait renier ipso facto leurs convictions métaphysiques non avérées. Il en va de même des qualia, les produits de l’introspection, dont certains vont jusqu’à nier l’existence en dépit de ce que chacun de nous éprouve et contre l’évidence du bon sens, tout simplement parce que les qualia ne sont pas accessibles à leurs mesures, et que selon leurs théories ce qui n’est pas accessible à leurs mesures n’existe pas, faute de preuves scientifiques et du principe qu’il n’existe rien hors du physique, les qualia étant des phénomènes irréductibles, non physiques, non réfutables, qui n’appartiennent qu’à notre conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *